Le président de l’Atletico regrette l’annonce de Griezmann

Le président de l’Atlético de Madrid Enrique Cerezo a fait part de sa frustration suite au départ de sa star Antoine Griezmann.

Antoine Griezmann ne jouera plus à l’Atlético de Madrid la saison prochaine. Le Français a annoncé sa décision mardi soir dans une vidéo publiée sur le site du club. On ne sait pas encore où il jouera la saison prochaine, mais tout porte à croire que son avenir s’écrira du côté de Barcelone. Un départ qui fait déjà beaucoup parler en Espagne, puisque Grizi ne fait pas forcément l’unanimité à Barcelone, alors que les supporters de l’Atlético lui en veulent. Son président, Enrique Cerezo, s’est enfin exprimé.

« Plus qu’en colère, je suis déçu. Je crois qu’Antoine avait un grand avenir à l’Atlético, avec des titres à gagner. Le problème c’est que chaque personne pense différemment. On respecte sa décision, moi et tous les fans de l’Atlético. On lui souhaite tout le bonheur du monde. Des gens partent, d’autres arrivent. Je n’ai pas la moindre idée d’où il jouera, vous devez lui demander. Il ira jouer où il le souhaite », a ainsi déclaré le président du club de la capitale espagnole à Fox Sports.

« Si j’étais son agent, je lui aurais conseillé de rester ici »
« Ce fut une surprise. Une déception. Si j’étais son agent, je lui aurais conseillé de rester ici. Mais chacun est libre dans la vie et chacun fait ce qu’il considère opportun. En ce moment, nous ne réfléchissons pas à un remplaçant. Je n’ai pas parlé avec Simeone, mais ce qu’il aura à dire sera prioritaire. Après, c’est différent d’être déçu que d’être énervé. Que Griezmann soit bien ou mal conseillé, ça le concerne… », a-t-il ajouté.

Des déclarations qui illustrent donc une certaine frustration au sein de l’état-major du club espagnol. Nul doute que l’été sera mouvementé au Wanda Metropolitano, puisque des joueurs comme Mauro Icardi, Edinson Cavani ou Paulo Dybala sont annoncés comme remplaçants potentiels du natif de Mâcon. Des arrivées massives sont également à prévoir dans le secteur défensif, complètement en ruines avec les départs à venir de Diego Godin, Filipe Luis, Juanfran et Lucas Hernandez. Enrique Cerezo a du pain sur la planche…